Bilans

Bilans (Adultes/Enfants)

Il existe différents types de bilans. Il est possible d’évaluer le fonctionnement neuropsychologique, la personnalité, le comportement, les angoisses d’un enfant ou d’un adulte.

La neuropsychologie : étude scientifique des fonctions cognitives du cerveau. Par exemple la mémoire, l’attention, le langage…. Le neuropsychologue va vérifier s’il n’y a pas de dysfonctionnement, évaluer les forces et faiblesses du patients afin, dans un deuxième temps, de proposer des solutions, rééducations et aménagements.

Pourquoi faire un bilan ?

Avant tout pour mieux comprendre le fonctionnement de son enfant ou son propre fonctionnement.

Evaluer avec précision permettra d’être plus efficace dans la prise en charge ou les solutions à apporter.
 

Pour les enfants, souvent des difficultés vont apparaitre à l’école ayant des répercussions sur les résultats mais aussi les comportements et les relations avec les camarades ou enseignants.
 

Il va alors falloir comprendre ce qui se joue et se cache derrière les « il est insolent », « il est feignant », « elle n’écoute pas »…. Une Précocité, un TDAH, un trouble des apprentissages peuvent être à l’origine de ces blocages et il est donc possible, quand on l’a découvert, de pouvoir améliorer les choses (rééducation, adaptation scolaire….).

De même les bilans de personnalité ou de comportement vont pouvoir mettre en lumière, par exemple, un état dépressif , anxieux, ou un manque de confiance en soi qu’il sera important de prendre en charge

Les différents bilans (Adultes et Enfants)

1. Bilans psychométriques - QI

Les bilans de QI permettent d’évaluer le fonctionnement cognitif global* de l’individu, des tests neuropsychologiques plus précis pourront ensuite être réalisés au besoin.
 

*Fonctionnement cognitif : logique, compréhension, mémoire…

Le bilan de QI renseigne sur le fonctionnement cognitif à différents niveaux :
 

  • Le QI général (la note totale) qui situe la personne par rapport à une moyenne de 100 et qui nous dit si son fonctionnement global est dans la moyenne ou non

  • D’autres calculs plus précis vont donner des informations sur les forces et les faiblesses propres de la personne : capacités de langage, de logique, visuo-spatiale, de compréhension, d’induction, de mémoire de travail…. Afin de comprendre ses fonctionnements et dysfonctionnements cognitifs.


Le même bilan de QI existe sous différentes formes en fonction des âges :

  • WPPSI : petit enfance (2,5 ans à 6ans)

  • WISC : 6 à 16 ans

  • WAIS : à partir de 16 ans


Deroulement

 

Le bilan se passe sur 4 temps :

  • 1h de rencontre

  • 2h de passation

  • Env. 4h de rédaction du compte rendu

  • 1h de restitution et explication


Des examens complémentaires sont souvent recommandés : orthophoniste, psychomotricien, orthoptiste…
 


2. Bilans neuropsychologiques (mémoire, attention…)

Nous utilisons de nombreux tests pour enfant ou adulte, en fonction de ce qu’on cherche à évaluer plus précisément :

  • Nepsy,

  • MMSE

  • Test de stroop

  • Test des six éléments

  • Trail-making- test

  • Fluences verbales

  • Figure de Rey

  • Etc


Ces outils vont pouvoir évaluer les différents types de mémoire (long terme, court terme, de travail, visuelle, auditive…), d’attention (sélective, divisée…), les fonctions dysexécutives (la planification/organisation…), etc

3. Bilans spécifiques : Précocité - TDAH - autisme/trouble du neurodéveloppement

 

  • Précocité (HPI) :

 

Nous réalisons de nombreuses évaluations, chaque année, concernant le potentiel intellectuel de l’enfant et l’adulte. (de 2 ans et demi à 70 ans)
 

Nous travaillons avec 2 associations : Atout Précocité et l’AFEP.
 

Le test utilisé est le WISC 5 (ou WPPSI 4 ou WAIS 4). Il est toutefois important de faire une analyse précise et détaillée des profils de l’enfant ou de l’adulte, le seul score global du QI ne permet pas toujours de statuer sur la présence ou l’absence de précocité. Il existe des profils typiques et des profils hétérogènes (profil dysharmonique).
 

Il est important de détecter au plus tôt un Haut Potentiel Intellectuel et de le prendre en charge car il peut être à l’origine d’ échec scolaire, de mal être, d’opposition, de difficultés sociales…
 

Une méthodologie spécifique et des aménagements sont souvent nécessaires.
 

Les informations comportementales, affectives, sociales et scolaires concernant l’enfant sont également importantes pour poser le diagnostic.
 

Enfin il est parfois nécessaire de réaliser des bilans complémentaires de personnalité ou cognitifs pour, par exemple, différencier un diagnostic de Précocité d’un diagnostic de TDAH ou d’un syndrome d’Asperger.

Un accompagnement spécifique sera par la suite proposé : explication de la précocité, compréhension du fonctionnement spécifique, méthodologie adaptée, travail sur les particularité psychoaffective et sociale, adaptation scolaire, rencontre avec l’école….

 

  • TDAH (Trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité) :

Il existe des tests neuropsychologiques spécifiques pour évaluer les différentes formes d’attention (Tea-ch, nepsy, …). Ils sont surtout utiles une fois le diagnostic posé afin de comprendre le fonctionnement particulier de l’enfant.
 

Le diagnostic lui repose plus sur la vérification du QI et la passation d’échelles spécifiques par les parents et enseignants. Enfin l’observation de l’enfant, son ressenti nous permette de voir si la clinique répond aux critères du DSM 5. (manuel diagnostique de psychiatrie)
 

L’évaluation est nécessaire pour vérifier d’une part qu’on se trouve bien en présence d’un TDAH et non par exemple d’un Haut Potentiel Intellectuel, et d’autre part vérifier qu’il n’y a pas des troubles associés cognitifs (mémoire, …) ou affectifs (anxiété, troubles oppositionnels…)
 

Des examens complémentaires sont souvent recommandés : psychomotricien, orthoptiste…
 

Nous travaillons en réseau avec le MPEA St Eloi, référent des TDAH.
 

  • TSA/autisme, trisomie, troubles du développement et maladies rares:

 

Nous disposons d’un test de développement : le PEP qui permet d’évaluer les capacités et déficits de l’enfant ayant un trouble du développement tel que l’autisme. Cet outil nous donne également des informations précieuses sur ce que l’enfant serait en capacité d’apprendre, de développer à court terme. Ainsi il permet d’évaluer l’enfant et de monter un programme d’apprentissage que ce soit sur le plan préscolaire, scolaire, autonomie, comportemental, affectif et social.

D’autres échelles sont également possibles : évaluation de l’empathie, CARS, syndrome Asperger…

Les délais au CHU sont parfois très longs. ADPsy s'engage à vous donner un éclairage rapidement mais il est à noter que les diagnostics restent à poser avec les équipes référentes (CRA, génétiques...)

 

4. Bilans de personnalité ou projectifs
 

Des évaluations, questionnaires, tests peuvent être également réalisés pour analyser la personnalité de l’enfant ou l’adulte. Détecter des états anxieux, dépressifs, difficultés sociales…. Des échelles pour quantifier le niveau d’addiction ou d’angoisse, par exemple, serviront à la mise en place de la thérapie mais aussi à évaluer l’efficacité de cette thérapie.

Quelques tests (non exhaustif) :

  • CBCL, pour petite enfance et enfant (à partir 1an ½)

  • Patte noire, test projectif enfant

  • Rorschach, test projectif adulte

  • PDQ4, MMPI et autres échelles pour détecter les troubles de personnalité chez l’adulte

  • Echelle d’addiction, de dépression, …

  • autres

 
 
 
 
 
 
  • Psychologue Montpellier Paméla Didie

© 2015 ADPsy

ADPsy - Centre de psychologie et neuropsychologie

30 rue du four à Chaux, 34680 St Georges d'Orques - tel: 09 54 32 43 73 - contact@adpsy.org

N°ADELI 34 93 0853 6